vendredi 19 novembre 2010

Ile Taquile et retour à Puno

Jour 14 – 14 septembre 2010

Le réveil fut assez abrupt. La veille, il avait été arrangé avec Juan qu’il nous réveillerait à 7hrs am, qu’on déjeunerait et qu’on partirait pour aller rejoindre le reste du groupe à 7h45. Ce n’était pas la même histoire le lendemain matin! À 6h30, Juan s’est mis à frappé vraiment fort dans notre belle porte bleue en tôle (imaginez comment ça résonnait). Il nous criait de se lever et de descendre déjeuner. Comme on ne comprenait pas pourquoi il tenait tant à nous faire lever plus tôt que prévu, nous avons décidé de rester coucher un peu plus longtemps, soit jusqu’à 7hrs comme entendu. Mais même pas 5 minutes après, comme il voyait que nous ne bougions pas, il est remonté pour venir frapper sur notre porte. Là, c’était possible de sentir qu’il n’était vraiment pas content. Pour ne pas l’insulter plus, nous nous sommes tous levées et nous sommes allés le rejoindre dans la cuisine.

J’imagine que nous n’avons pas été assez vite pour lui car quand nous sommes arrivés dans la cuisine, Juan était déjà partit au quai, là où il devait nous emporter pour aller rejoindre le reste du groupe. Embêtées, nous avons demandé à la femme qui allait venir pour reconduire et elle a dit qu’elle le ferait. Fiouf! Alors une fois assis dans la cuisine, notre déjeuner était déjà prêt, et ce, depuis très longtemps. C’était des crêpes. Elles étaient gelées! Dans notre assiette, il n’y avait que 2 petites crêpes… c’est tout! Pas rien pour mettre dessus. On n’a même pas eu droit à des ustensiles pour manger! Pas de thé non plus. La dame avait vraiment l’air d’avoir hâte qu’on parte car elle a resté planter debout, les bras croisés, à côté de nous, à nous regarder manger et nous dire « Vamos, Vamos,.. » (ce qui veut dire « aller, aller »). On s’était fait bousculer pour le levé et là on se faisait bousculer pour déjeuner. Pas très intéressant! Le pire, c’est qu’on ne sait pas pourquoi ils ont agis ainsi avec nous! La veille, tout était parfait et on s’amusait comme des bons… et ce matin, bang, l’autre côté de la médaille complètement. Alors une fois nos sacs sur le dos, à 7h00, la femme nous a reconduit jusqu’au bateau. Elle semblait vouloir se sauver de nous car elle courait presqu’en avant de nous et nous devions courir pour la rattraper. Pas le temps pour prendre trop de photos et/ou admirer le beau paysage! C’était très désagréable.


Une fois rendu au bateau, le reste du groupe était là, tous souriant pendant que nous, les 3 filles, on était essoufflées, déçues et un peu insultées. J’ai rejoint la famille de l’Angleterre et le couple de la Pologne (car c’est avec eux que je m’entendais très bien) pour leur demander leur expérience. Eux ce matin, ils ont eu un gros festin avec pleins de crêpes, du sirop, de la confiture, du fromage et du bon thé chaud. Ils se sont fait réveiller très doucement et ont créé des bons liens avec leur famille d’accueil. Complètement l’opposé de nous. Je suis contente pour eux par exemple :)

Alors, de retour dans le bateau, nous quittons l’Ile Amantani pour se rendre sur l’Ile Taquile. La distance entre les deux iles est quand même assez grande. Nous avons fait 1 heure de bateau pour s’y rendre.


L’Ile Taquile, selon moi, est très intéressante car elle a une si belle vue, mais autre que pour la vue, je ne vois pas le pourquoi de s’y rendre. L’ile est faite en pointu. Le bateau nous a débarqués sur un bord de l’ile, qui est l’entrée principale. L’entrée est payante. Une fois à l’entrée, c’est très décourageant car il y a un sentier qui monte, qui monte, qui monte, qui monte et qui monte encore jusqu’au sommet de l’Ile. C’est extrêmement long, apique et très difficile à cause de l’altitude. Sérieusement, je faisais 10-15 pas et j’étais morte, je devais prendre une pause. Au total, ça m’a pris presqu’1 heure à monter.

Heureusement, pendant ce temps, j’étais en très bonne compagnie avec Dorota et Scott (le couple de la Pologne). Ils m’ont suivi et ont été très patient avec moi :) Ils sont vraiment des gens hyper sympathique. Est-ce que vous avez déjà rencontré des gens que vous ressentez qu’ils sont « sincèrement bon », qu’il n’y a pas de négativité dans eux et que vous avez toujours envie d’être en leur compagnie vu qu’ils sont si énergisant? Et bien, ce couple est de ce genre! Rempli d’amour, de positivité, d’énergie, de gentillesse, d’intérêt envers les gens et simplement rempli de paix. Encore aujourd’hui, je pense souvent à eux et je m’ennuie de leur compagnie. Durant cette heure à monter l’Ile, nous avons discuté beaucoup et partagé sur plusieurs choses.


Une fois rendu au sommet, c’était le temps de prendre une vraie pause, bien méritée. L’endroit en tant que tel n’était pas vraiment spectaculaire, mais la vue du Lac Titicaca était magnifique.


Nous sommes restés au milieu d’ile peut-être 30 minutes et ensuite nous nous sommes dirigés vers le restaurant. Chose bizarre sur cet ile, c’est qu’il y a plusieurs restaurants, mais seulement 2-3 est ouvert à la fois et ils font la rotation des restaurant à tous les jours (question d’être équitable afin de bénéficier des avantages du tourisme). Autre chose très bizarre, c’est que se sont eux qui choisissent le repas de la journée. Et pour notre repas, c’était du poisson, du riz et quelque chose d’autre. Si on voulait manger, c’était que ça qui était disponible et ont devait payer 20 soles pour ce repas. Comme je n’avais pas l’argent et que je ne voulais pas manger du poisson… j’ai donc dû sauter ce repas. Mais comme je n’avais pas mangé un bon déjeuner, j’avais vraiment faim. Heureusement, Dorota et Scott avait une orange dans leur sac que j’ai pu manger :) Le restaurant était situé à un endroit très magnifique! C’était de toute beauté la vue que nous avions!

Une fois le repas terminé, nous avons commencé notre descente pour retourner au bateau, qui nous attendait à l’autre bord de l’Ile. Il n’y a qu’une entrée et une sortie sur cette ile. Je pensais que la descente aurait été beaucoup moins exigeante physiquement, mais non! Pour descendre, ce n’était que des marches et non un beau petit sentir comme nous avions pour monter. En plus, je ne devrais pas dire des marches car ce n’était pas des marches droites et égales. C’était des roches, de toutes les grosseurs et formes, mises un peu partout pour servir comme marches. C’était très dur sur les genoux. Parfois, il fallait même que je saute d’une « marche » à une autre tellement que la distance était trop grande. En tout, il y a supposément plus de 500 marches! Voyez sur les prochaines photos, on peut voir seulement une partie des marches.


Nous avons quittés l’Ile Taquile vers 12h30. Direction = Puno. Retour sur la terre ferme.



Nous sommes arrivés à Puno vers 16h00. Comme mon autobus partait seulement le lendemain matin pour retourner à Cusco, j’avais toute la soirée à Puno. Dorota, Scott et Kazue passaient la soirée également à Puno. Nous nous sommes rendu compte que nos hôtels étaient à quelques blocs seulement de distance donc nous nous sommes donnés rendez-vous à 17h00 à la Plaza De Armas de Puno. De là, nous sommes partis à la recherche d’un bon restaurant. Nous avions beaucoup de choix. Et de tout les choix que nous avions, nous avons pris le pire restaurant! Premièrement, c’était très dispendieux pour la quantité de manger que nous avons eu. Deuxièmement, ils ont mal pris nos commandes donc nous avons dû retourner nos assiettes. Troisièmement, ce n’était pas mangeable. Quatrièmement, nous avons tous été malade le lendemain! Ah, et bien, j’imagine c’est ça voyager dans des pays étrangers.

Après souper, nous avons parcourus un peu la Plaza de Armes à la recherche de souvenirs. C’est là que j’ai trouvé la nappe que j’ai acheté à ma mère et un autre cd de musique à mon père. Après le magasinage, nous nous sommes dit au revoir et nous avons partis chacun de notre bord pour aller à nos hôtels respectifs.

J’étais très contente d’être de retour dans ma chambre d’hôtel Posada Don Giorgio, de dormir dans un lit tout chaud et de prendre une bonne douche chaude.

Demain matin, je repars pour Cusco, à 7h00 am, avec la même compagnie que j’ai pris pour aller à Puno (Turismo Mer). N’oubliez pas d’aller voir mes photos et de revenir lire le reste de mon aventure!

2 commentaires:

  1. Hey Valerie! I don't comment often but just want to say I enjoy your blog, and hope you come back to finish your account of your trip.

    RépondreSupprimer
  2. I'm no longer certain where you are getting your info, however good topic. I needs to spend some time finding out much more or understanding more. Thank you for great information I used to be on the lookout for this info for my mission.
    Feel free to surf my webpage : english premier league transfer news 2011 2012

    RépondreSupprimer